haut de page

13.11.2017

J'ai hésité jusqu'à la dernière minute avant de ...

20.05.2017

C'est quand aucune pression ne s'exerce sur mes épaules ...

30.04.2017

Une année après ma grosse déception aux 24h de Villeneuve ...

30.04.2017

Ce jour-là en quittant mon travail, en tenue de course ...

28.03.2017

Ça y est, enfin je concrétise ma progression de ce ...

20.03.2017

Voici le cinquième numéro de Running Mag consacré ...

15.03.2017

La course à pied est un sport qui peut paraître solitaire ...

20.02.2017

Voici le quatrième numéro de Running Mag consacré ...

19.01.2017

Voici le troisième numéro de Running Mag consacré ...

13.01.2017

Un grand merci à toute l'équipe de Carnets d'Aventures, ...

08.01.2017

Retour sur mon année 2016 en quelques chiffres et ...

14.12.2016

Dans le cadre de sa préparation pour le Marathon de ...

05.12.2016

Jamais je n’aurai imaginé battre mon record ...

20.11.2016

Dans le cadre de sa préparation pour le Marathon de ...

03.11.2016

Pour mon dernier gros objectif de la saison, la Diagonale ...

12.09.2016

Je m'étais pourtant juré de ne plus revenir. Pile ...

15.06.2016

De retour de Bienne où j'ai disputé ce week-end les ...

02.06.2016

6 jours après ma participation au 51 km du Trail Nivolet-Revard, ...

02.05.2016

Et oui nous sommes le premier mai, je m'attendais à ...

12.04.2016

Me voilà de retour de Villeneuve ou j'ai pris part ...

20.05.17

Le marathon de l’inattendu

C’est quand aucune pression ne s’exerce sur mes épaules qu’en général, je fais les meilleures performances.

C’est ce qui m’est arrivé ce week-end à Genève. Rien, mais absolument rien, ne laissait présager la course presque parfaite que j’allais effectuer dans la campagne genevoise et sur les rives du Léman. A part un entraînement spécifique marathon, entamé en décembre dernier et avorté en février quand j’ai décidé de renoncer au marathon de Marseille, j’ai plutôt orienté mon début de saison vers de l’ultra marathon. Il y a 2 semaines encore, je courais le 12 h de Villeneuve où j’ai couvert la distance de 124.8 km, ce qui n’est pas forcément le meilleur moyen de préparer un marathon. Mais quelque part au fond de moi, j’aimerais bien battre mon vieux record de 2h55’05” qui date de 2013 et, cette année, je me sens suffisamment en forme pour y arriver.

20x30-GMLG4333

Le départ du marathon de Genève se situant à 1 km de chez moi, c’est comme si l’occasion venait frapper à ma porte. Reste à savoir si j’ai bien récupéré de mes 12h. Cinq jours avant le marathon, je m’impose un entraînement test pour évaluer mon état de forme. Je me promets de participer au marathon si et seulement si je suis certain d’avoir des chances de battre mon record. Ainsi, je pars pour une séance de 3 x 5 km en 3’57”/km + 1 km en 3’38”. Et ça passe ! Comme une lettre à la poste. Je suis surpris d’avoir aussi bien récupéré de mes 124,8 km d’il y a 10 jours.

Je m’octroie encore 2 jours de réflexion, puis, 3 jours avant la course, à quelques heures de la clôture des inscriptions, je prends un dossard.

La forme y est, la motivation y est, reste à savoir si la météo y sera. Et là, la dernière page du journal n’annonce rien de bon. Les prévisions s’apparentent plus à l’apocalypse qu’à de simples averses. Des vents à plus de 30km/h et d’intenses précipitations frigorifiantes sont prévues.

20x30-GMLE6196

Le matin de la course, le ciel est noir, la cime des arbres touche presque le sol tant Éole se déchaîne et des gouttes grosses comme des billes s’abattent dans des flaques gonflées à bloc. Alors que je me dirige vers la ligne de départ avec ma belle soeur qui va participer à son premier marathon, comme par miracle, la pluie cesse, le vent tombe, le ciel s’éclaircit et la température devient idéale. Est-ce un signe ? En tout cas, plus aucune excuse n’est envisageable pour ne pas faire une bonne course.

Je me place dans le sas des moins de 3 h et dès le départ, je règle mon allure à 3’57”/km comme prévu. Les sensations sont bonnes et je dois veiller à ne pas accélérer, surtout que quantité de coureurs partent plus vite que la cartouche du pistolet qui a donné le départ.
20x30-GMLE6195

Ce marathon a un parcours assez exigeant, surtout la première moitié en campagne, qui comporte pas mal de montées et ne présente aucun abri au vent. Dès le 15 ème kilomètre, je rattrape beaucoup de coureurs partis trop vite et me retrouve au sein d’un petit groupe évoluant à mon allure. Je dois fournir un effort suplémentaire à chaque montée pour maintenir ma vitesse mais mon corps et mon rythme cardiaque supportent bien.

Quand je passe le 30 ème km, en 1 h 58’59”, j’améliore mon record de plus de 3 min sur cette distance bien que mon allure ait légèrement fléchi : 3’58″/km. Rien de grave. Je suis désormais seul. Un coureur 200 mètres devant et un autre 200 mètres derrière sont à peine visibles. Cette configuration n’est vraiment pas idéale pour affronter la longue ligne droite de 6 km qui longe le lac et mène au centre de Genève. En descendant sur les quais, au km 32, concentré sur mon effort et ma musique à pleins tube dans mes oreilles, je passe devant mes 2 fils et mes beaux-parents venus m’encourager… sans les regarder… Je ne les ai même pas vus ! Honte à moi ! Le “papa tu nous a même pas regardé” que mon fils aîné me lance après la course me fend encore le coeur !

18358724_10207157644299249_1787415928331073886_o 18319337_10207157643819237_8857558913161961275_o

Au km 37, alors que la course devient dure et que mon allure est désormais de 3’59”/km, je vois ma femme au loin, qui me fait de gros signes d’encouragement. Quand je passe à sa hauteur, un surplus d’endorphine vient titiller mes jambes pour avaler les 5 derniers km. Survolté, je donne tout ce que j’ai et franchis la ligne d’arrivée où mes parents, des amis et leurs enfants ainsi que ma femme (qui a pris un raccourci depuis le km 38 ;-) , je vous rassure) sont venus m’encourager.

20x30-GMLX11033

Mon temps : 2h49’09” !!! Je bats mon vieux record de 6 minutes !!! Je termine 26 ème scratch 4ème de ma catégorie d’âge et 2ème Suisse ! Youhouuuuuu je pète la forme.

Ma belle-soeur termine sont premier marathon dans le temps qu’elle a prévu et en pleine forme en plus ! Bravo à elle !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


5 + 8 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>