haut de page

26.04.2018

Le week-end dernier, je me suis aligné au Marathon ...

20.03.2018

Ce week-end (18 mars) à Presinge, j’ai enfin ...

09.03.2018

a y est ma saison est lancée avec le 10km de Payerne, ...

15.01.2018

Quand je fais le bilan de mon année 2017, je réalise ...

15.12.2017

Merci au Journal le Chênois pour cette article sur ...

10.11.2017

Ce 100km j’ai hésité jusqu’au dernier ...

13.09.2017

J'ai hésité jusqu'à la dernière minute avant de ...

20.05.2017

C'est quand aucune pression ne s'exerce sur mes épaules ...

30.04.2017

Une année après ma grosse déception aux 24h de Villeneuve ...

30.04.2017

Ce jour-là en quittant mon travail, en tenue de course ...

28.03.2017

Ça y est, enfin je concrétise ma progression de ce ...

20.03.2017

Voici le cinquième numéro de Running Mag consacré ...

15.03.2017

La course à pied est un sport qui peut paraître solitaire ...

20.02.2017

Voici le quatrième numéro de Running Mag consacré ...

19.01.2017

Voici le troisième numéro de Running Mag consacré ...

13.01.2017

Un grand merci à toute l'équipe de Carnets d'Aventures, ...

08.01.2017

Retour sur mon année 2016 en quelques chiffres et ...

14.12.2016

Dans le cadre de sa préparation pour le Marathon de ...

05.12.2016

Jamais je n’aurai imaginé battre mon record ...

20.11.2016

Dans le cadre de sa préparation pour le Marathon de ...

26.04.18

Marathon d’Annecy en mode sans prétention

Le week-end dernier, je me suis aligné au Marathon d’Annecy où j’étais inscrit depuis un moment déjà. Mon état de forme actuel plutôt déplorable m’a plusieurs fois poussé à ne pas prendre le départ. En effet, après un virus attrapé 3 semaines avant qui m’a obligé à interrompre l’entraînement pendant 8 jours, je n’ai toujours pas le sentiment d’avoir entièrement récupéré. Toujours est-il que ce dimanche 22 avril, je me suis finalement pointé sur la ligne de départ sans aucune prétention en sachant pertinemment que mon record de 2h49’09” établi l’an dernier à Genève est totalement intouchable. Je me dis après tout que courir aujourd’hui 42km fera un excellent entraînement pour les ultras à venir.

1-ANNECY18-ALD-1248

Je démarre donc à une allure que je pense pouvoir tenir le plus longtemps possible, sans forcément regarder ma montre mais plutôt en écoutant mes sensations. Au bout d’une dizaine de minutes, je jette un oeil au chrono et vois que je cours à 4’00/km. Ce qui représente l’allure de mon record… Tant pis je continue ainsi, je me sens bien, le paysage est magnifique, le soleil brille et le public est chaud. Et puis il y a cet autocollant « ELITE” qu’on a collé sur mon dossard car mon temps de référence est de moins de 2h50′. Ça me met la pression. Il faut bien que je me place aux avant-postes. De quoi j’aurais l’air en queue de peloton avec cet autocollant…?!

1-ANNECY18-YB-3409

Bref jusqu’au km 16 tout roule, mes jambes avancent toutes seules quoiqu’une petite fatigue commence à se faire sentir. Je n’ai plus fait de sortie longue depuis presque un mois, la vitesse est toujours là mais je sens que j’ai perdu en endurance. Quand au km 19 je croise les premiers qui en sont à leur chemin du retour, j’admire leur foulée impressionnante (2 kenyans qui vont finir en 2h13′) mais au lieu de me motiver, ça me met un coup de massue. Dès lors la course va devenir mentale. Mon allure chute à 4’10”/km. Je passe le semi en 1h25’56″ et entame le retour. Le fait de croiser les coureurs qui sont derrière moi au classement me motive et parvient à limiter les dégâts pendant encore quelques km mais un long et léger faut plat montant voit mon allure chuter à 4’20”/km. La chaleur vient ajouter son grain de sel et me voilà vraiment avec l’impression de courir la fin d’un 100km. Interrompre l’entraînement pendant quelques jours et réduire les sorties longues, ça ne pardonne pas sur un marathon.

1-ANNECY18-YB-17097

Quand je passe la ligne d’arrivée, Une foule d’émotions me traversent. Je suis déçu parce que mes sensations sont mauvaises et sais qu’il va y avoir du pain sur la planche pour me préparer à la suite de la saison, en même temps je suis super content de voir que mon temps de 2h57’52” me place tout de même 71 ème/3000.

Je pense que quelques jours de repos ne feront pas de mal pour régénérer les muscles et la tête avant d’attaquer sérieusement les ultras à venir.

2-ANNECY18-JC-5158

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


2 + 1 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>