haut de page

13.11.2017

J'ai hésité jusqu'à la dernière minute avant de ...

20.05.2017

C'est quand aucune pression ne s'exerce sur mes épaules ...

30.04.2017

Une année après ma grosse déception aux 24h de Villeneuve ...

30.04.2017

Ce jour-là en quittant mon travail, en tenue de course ...

28.03.2017

Ça y est, enfin je concrétise ma progression de ce ...

20.03.2017

Voici le cinquième numéro de Running Mag consacré ...

15.03.2017

La course à pied est un sport qui peut paraître solitaire ...

20.02.2017

Voici le quatrième numéro de Running Mag consacré ...

19.01.2017

Voici le troisième numéro de Running Mag consacré ...

13.01.2017

Un grand merci à toute l'équipe de Carnets d'Aventures, ...

08.01.2017

Retour sur mon année 2016 en quelques chiffres et ...

14.12.2016

Dans le cadre de sa préparation pour le Marathon de ...

05.12.2016

Jamais je n’aurai imaginé battre mon record ...

20.11.2016

Dans le cadre de sa préparation pour le Marathon de ...

03.11.2016

Pour mon dernier gros objectif de la saison, la Diagonale ...

12.09.2016

Je m'étais pourtant juré de ne plus revenir. Pile ...

15.06.2016

De retour de Bienne où j'ai disputé ce week-end les ...

02.06.2016

6 jours après ma participation au 51 km du Trail Nivolet-Revard, ...

02.05.2016

Et oui nous sommes le premier mai, je m'attendais à ...

12.04.2016

Me voilà de retour de Villeneuve ou j'ai pris part ...

30.04.17

Un gel, un peu d’eau et 50 km dans les baskets…

Ce jour-là en quittant mon travail, en tenue de course minimaliste, à savoir avec 0.5 litre d’eau et un gel, je suis parti pour une sortie longue de 50 km à allure tranquille. J’ai prévu de boire dans les fontaines des villages que je traverserai pour éviter de me trimballer trop d’eau, et un gel devrait être suffisant pour le rythme que j’ai prévu de tenir.

Après avoir couru les 2 premiers kilomètres en 12 km/h, je me suis vite rendu à l’évidence que je pète tout simplement la forme. Alors j’accélère progressivement jusqu’à me caler confortablement à une allure de 4’35”/km (13.1 km/h). Là, c’est sûr, avec un seul gel, ça risque à un moment ou un autre de coincer. J’attends le 30ème kilomètre pour l’ingurgiter et sens rapidement ses effets bénéfiques. Je dois également rationner mes 0.5 litre d’eau dont il doit à présent rester 0.2 litre, puisque, je n’y avais pas forcément pensé, mais au mois de mars, les fontaines des villages sont à sec.

Je n’ai jamais participé à une course de 50 km. Les seuls chronos que je possède sur cette distance sont des temps intermédiaires réalisés sur des courses plus longues. Ainsi, ma meilleure marque sur 50 km est de 4h13′ couru durant la première moitié des 100 km de Bienne en 2016. Ceci en sachant que je devais en garder sous la semelle pour la seconde moitié.

Aujourd’hui, je me dis que ce serait assez drôle de battre ce pseudo « record » lors d’un entraînement. En passant la distance marathon, ma montre indique 3h13’48”. Un rapide calcul dans ma tête et je réalise que je suis largement en avance pour améliorer mon temps. Seulement voilà, l’effet de mon unique gel absorbé 12 km plus tôt s’est entièrement estompé, il ne me reste plus qu’un fond de gourde que j’utilise pour m’humidifier les lèvres desséchées et ma vitesse est inexorablement en train de décliner. Au km 45, je tente une dernière fontaine, en vain. Plus une goutte dans la gourde, plus une goutte dans le corps, plus une once de glycogène dans les cellules, je vais devoir puiser dans les graisses. Ces derniers kilomètres vont être un long chemin de croix. Quand enfin j’atteins le 50ème kilomètre, ma montre indique 3h55’01”. Objectif atteint.

Arrivé à la maison, ma balance indique que j’ai perdu 4 kg et j’ai la tête qui tourne un peu. Mais après quasi 3 litres d’eau avalés cul-sec, tout rentre dans l’ordre. C’est fou ce qu’on se faire plaisir avec un gel, un demi-litre d’eau et une paire de baskets…

IMG_5405

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


× 3 = 15

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>